Tout d’abord il faut savoir que les périodes d’ouverture de la chasse en France sont organisées par département est fixée pour chaque espèce par arrêté préfectoral, Pour chaque début de nouvelle saison ! Pour autant la chasse n’est pas impossible avant le début de ces dates, Si un contexte local particulier est défini la chasse peut débuter préalablement ou sur une période plus étendue.

La France possède 94 fédérations départementales des chasseurs.
Néanmoins il existe une fédération interdépartementale qui concerne la région parisienne et plus précisément les départements de Paris, des Yvelines, de l’Essonne, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne et du Val d’Oise, ainsi que quatre fédérations d’outre-mer: Guadeloupe, Martinique, Réunion, Saint-Pierre-et-Miquelon.

En France les dates d’ouverture générale de la chasse s’étalent du 23 août au 27 septembre, donc en règle générale la période de chasse en France commence généralement un des dimanches de septembre pour se terminer le dernier jour de février.
À noter : Que les dates d’ouverture varient d’un département à l’autre. Pour certaines espèces particulières, certains types de chasse et certains territoires sont sous « conditions spécifiques ».

Pour avoir plus d’informations et savoir exactement quelle est la période d’ouverture légale de la chasse en France en fonction de votre département, je vous conseille de consulter le site : chasseurdefrance.

Il faut savoir également que c’est la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS), présidée par le préfet concerné, qui se prononce sur les périodes, les modalités et pratiques de chasse. Ainsi donc les dates d’ouverture de la chasse par département seront fixées pour chaque espèce par arrêté préfectoral, pour chaque nouvelle saison de chasse.

L’encadrement à la chasse ?

En France, la chasse est une activité soumise à une réglementation. Pour pouvoir la pratiquer, il faut détenir un permis de chasser qui est délivré pour une période donnée et sur un territoire spécifique. Les règles peuvent être changeantes selon les espèces chassables.

Les règles à respecter à la chasse :

– Interdiction de faire usage d’armes à feu sur chemin et route publique ainsi que les voies ferrées.
– Interdiction à toute personne placée à portée de fusil d’une de ces routes, chemins ou voies ferret de tiret dans cette direction ou au-dessus, mais également toute personne placée à portée de fusil n’a pas le droit de tirer en direction de stades ou lieux de réunions publiques en tout genre, des habitations particulières (maisons individuelles, caravane, abri de jardin etc…), ainsi que des bâtiments en construction dépendant des aéroports.
– Les chasses collectives au petit ou grand gibier, autrement appelée chasse en battue, où il faudra appliquer certaines règles de sécurité comme obligatoirement porter des vêtements « fluos », transporter son arme de chasse selon les règles et lois en vigueur et bien entendu avant d’effectuer un tir le chasseur devra prendre en compte son environnement et effectuer son tir en toute sécurité dans le respect des 30° d’angle de tir, ainsi que de respecter une distance de 150 m autour d’éventuelles habitations (exemple : maisons, parc etc…). Et bien entendu le respect d’autrui.

Pour plus d’informations et de précision sur les règles à respecter lors de vos journées de chasse et la pratiquer dans les meilleures conditions possibles, je vous invite à vous référer au site : ofb.gouv.fr.

Les différents modes de chasse en France

En France nous avons la chance d’avoir une culture et un héritage au niveau de la chasse qui est divers et variée. Ce qui nous permet à l’heure actuelle de pratiquer dans de bonnes conditions ce loisir et cette passion pour pouvoir chasser de différentes manière. Il y a donc 5 modes de chasse en France:

  • La chasse à tir
  • La chasse à courre
  • La vénerie sous terre
  • La chasse au vol
  • La chasse dite « traditionnelle »

La chasse à tir : Pratiquée seul ou à plusieurs, avec ou sans chien, avec une arme à feu ou bien un arc. Chasse pouvant se pratiquer devant soi, à l’approche, à l’affût, au poste ou en battue.

La chasse à courre : Chasse dite « à cor et à cri », qui consiste à l’aide d’une meute de chiens de poursuivre un gibier jusqu’à sa capture. Dans la pratique de la chasse à courre, on distingue la grande vénerie du cerf, du sanglier et du chevreuil qui se pratique à cheval ainsi que la petite vénerie qui se pratique à pied pour le lièvre, le lapin et le renard.

La vénerie sous terre : Également appelé « déterrage », cette chasse a pour but de déloger le gibier de son terrier que ce soit un renard, blaireau ou ragondin à l’aide de pelles et de pioches.

La chasse au vol : Consiste à capturer un gibier à l’aide d’un oiseau et plus particulièrement un rapace spécialement dressé, avec ou sans chien leveur.

La chasse dite « traditionnelle » : Également appelée chasse « de passage », le principe étend de capture d’un oiseau de passage (alouettes, vanneaux, pigeons ramiers, grives, merles) à l’aide de méthodes traditionnelles ou ancestrales.

Les différentes espèces chassables en France

Tout d’abord il faut savoir que la France à un patrimoine culturel sans équivalent dans le monde en ce qui concerne la chasse. Il y a donc 91 espèces chassables, elle se distingue en 9 grandes catégories :

  • Le petit gibier de plaine
  • Les canards, les oies et les rallides
  • Les corvides
  • Les limicoles
  • Les oiseaux de passage
  • Les prédateurs terrestres
  • Le grand gibier
  • Les petits gibiers de montagne
  • Les autres

Le petit gibier de plaine : Le faisan commun, le faisan vénéré, le lapin de garenne, le lièvre d’Europe, la perdrix grise et la perdrix rouge.

Les canards, les oies et les rallides : Le canard chipeau, le canard colvert, la foulque macroule, le garrot à oeil d’or, le harelde de miquelon, la macreuse brune, la macreuse noire, la fuligule milouin, la fuligule milouinan, la fuligule morillon, la nette rousse et l’oie cendrée.

Les corvides : Le corbeaux freux, la corneille noire, le geai des chênes et la pie bavarde.

Les limicoles : La barge rousse, la bécasse maubèche, la bécassine des marais, la bécassine sourde, la chevalier aboyeur, la chevalier arlequin, le chevalier combattant, le chevalier gambette, le courlis corlieu, le huitrier pie, le pluvier argenté, le pluvier doré et le vanneau huppé.

Les oiseaux de passage : L’alouette des champs, la bécasse des bois, la caille des blés, la grive draine, la grive litorne, la grive mauvis, la grive musicienne, le merle noire, le pigeon biset, le pigeon colombin, le pigeon ramier, la tourterelle des bois et la tourterelle turque.
À noter : la bécasse des bois est un oiseau mythique qui est suivi, donc chaque année il faut rendent compte de leurs observations et de leurs prélèvements.

Les prédateurs terrestres : La belette, le chien viverrin, la fouine, l’hermine, la martre, le putois, le raton laveur, le renard et le vison d’Amérique.

Le grand gibier : Le cerf, chevreuil, le isard/chamois, le mouflon et le sanglier.

Les petits gibiers de montagne : La gélinotte des bois, le grand tétras, le lagopède alpin, le lièvre variable, la marmotte, la perdrix bartavelle, la perdrix grise des Pyrénées et le tétras lyre.

Les autres : Le blaireau, le cerf sika, le daim, l’étourneau sansonnet, le ragondin, le rat musqué, le raton laveur, le vison d’Amérique et le muntjac.

Si vous voulez avoir le visuel des espèces nommées ci-dessus, je vous invite à aller voir à quoi il ressemble et vous référez au site : chasseurdefrance.